Vierge de tendresse

131 - vierge de tendresse

Crête (Grèce actuelle), vers 1500

 

« Frères, puisque vous avez été choisis par Dieu, que vous êtes ses fidèles et ses bien-aimés, revêtez votre cœur de tendresse et de bonté, d’humilité, de douceur, de patience. »

(Lettre de Saint Paul aux Colossiens 3, 12)

ENTRÉE

L’icône est au cœur de la prière des chrétiens en Orient. Elle est encensée par le prêtre et embrassée par les fidèles. Son but est de manifester la sainteté d’une présence : elle donne à voir la réalité invisible du divin. Elle ne cherche pas à être une illustration, mais à faire grandir la connaissance de Dieu. Tout y est baigné dans la lumière divine, symbolisée par la couleur dorée..

 

LECTURE DE L’OEUVRE

Cette icône nous présente quatre personnages : une femme tient son enfant dans les bras dans une attitude de tendresse. Il s’agit de Marie, la mère de Jésus. Deux auréoles finement peintes entourent leur tête et soulignent leur sainteté. Ils sont entourés de deux anges.

La tête et les épaules de Marie sont recouvertes d’un voile rouge bordé d’un galon doré. Une douce chaleur se dégage de cette couleur qui symbolise l’amour, le don de soi. Les cheveux sont enserrés dans un voile bleu sombre, symbole maternel et céleste. Bleu et rouge expriment une harmonie qui renforce la douceur de cette icône.

Les fines mains de la Vierge tiennent l’enfant contre elle. La tête inclinée, elle pose sa joue sur celle de Jésus : comment ne pas être touché par cette tendresse maternelle si universelle ? L’enfant rassuré tourne le visage vers sa mère et s’accroche à son cou.

Mais la présence d’un parchemin dans la droite de Jésus nous rappelle qu’il ne s’agit pas simplement d’une scène familière. Le texte vient de l’Evangile selon Saint Luc (4,18) : « L’Esprit du Seigneur est sur moi parce qu’il m’a oint ». Cela fait référence à l’onction d’huile qui consacrait les rois d’Israël. Ici, cette onction est spirituelle : l’enfant vient de Dieu, et les anges suggèrent aussi cette présence divine. Dès lors, la tendresse de l’icône ouvre à une dimension nouvelle : la proximité surprenante, inouïe du divin et de l’humain qui se rencontrent ici « joue contre joue ».

La Vierge Marie nous regarde, comme si elle nous invitait à entrer dans ce mystère.

 

ECHO SPIRITUEL

131 - vierge de tendresse - tetesEntrons en nous-mêmes un instant, cherchons à écouter ce qui résonne dans le fond de notre cœur. Nous sommes conviés, à partir de cette scène de tendresse humaine, à nous laisser toucher par une autre tendresse, celle de Dieu. Pouvions-nous imaginer qu’elle nous rejoindrait sous une forme si humble ? Aucune violence dans la façon dont Dieu se propose à l’homme.

Laissons-la tranquillement nous envahir : qu’elle apaise nos craintes, qu’elle nous rende à nouveau capable de partager cette douceur, de vivre autrement…