Saint Joseph charpentier

saint_joseph_charpentier_(la_tour)

Jésus enfant et son père Joseph au travail, dit Saint Joseph charpentier

Georges de La Tour (1593-1652), vers 1642

 

«Ne travaillez pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui se garde jusque dans la vie éternelle, celle que vous donnera le Fils de l’homme, lui que Dieu, le Père, a marqué de son empreinte. »

(Evangile selon Saint Jean 6, 27)

ENTRÉE

George de la Tour est un peintre français né en Lorraine. Artiste au confluent des cultures nordique, italienne et française, il est célèbre pour ses scènes nocturnes inspirées du caravagisme. Grâce aux effets maîtrisés d’ombre et de lumière, il crée une atmosphère mystique originale au cœur d’une réalité quotidienne qu’il observe attentivement.

À partir du XVIe siècle, la dévotion à Saint Joseph connaît une importante diffusion. Ce personnage des Evangiles, charpentier de son métier, époux de Marie, s’est mis au service du projet de Dieu et a accepté d’être le père nourricier de Jésus. Il devient un exemple et un modèle de vertu pour son courage silencieux et son humble fidélité.

LECTURE DE L’OEUVRE

La scène représentée est à la fois intime et grave : les deux personnages, Joseph et Jésus enfant remplissent tout le cadre du tableau. De ce fait, l’observateur se sent proche, comme invité à se pencher pour saisir quelque chose de leur échange intime. L’obscurité à peine éclairée cerne un espace de silence, de recueillement et de mystère.

165 - g de la tour - st joseph charpentier - visagesSimplicité et puissance : Joseph, manches retroussées, ceint d’un tablier de cuir, perce une poutre. Ses mains sont serrées sur la vrille, ses muscles tendus : le travail est éprouvant. Dans cette nuit toute de brun et d’ocre, aucun décor n’apparaît : juste quelques outils et un copeau jonchent le sol. Joseph est penché à la fois sur son travail et sur l’enfant dans une attitude bienveillante et protectrice. Son front ridé est soucieux et son regard plein de douceur est traversé par une lueur d’inquiétude. Tout au service de sa famille, ne songe-t-il pas en cet instant, au destin qui attend son enfant ? Le motif de la croix suggéré par la disposition des morceaux de bois ou par la chignole placée au centre de l’œuvre le laisse penser.

 

165 - g de la tour - st joseph charpentier - buste enfantComplicité et assurance : faisant face à Joseph et tout proche de lui, Jésus est bien campé, assis et le buste droit. Tenant avec délicatesse la bougie, Jésus apprend les gestes et la sagesse de son père artisan. Cependant, à cet instant, son regard se porte au loin et sa bouche entr’ouverte semble prononcer avec sûreté une parole. Son tendre visage rayonne la lumière, bien plus que la chandelle, voilée par sa main. Là réside le mystère : de cet enfant de Nazareth émane une présence divine, cachée, qui, déjà s’impose et rejaillit sur Joseph, illuminant ses attitudes d’humble service et de don de soi, celles qui conduiront Jésus même à livrer sa vie par amour pour l’humanité.

 

ECHO SPIRITUEL

165 - g de la tour - st joseph charpentier - flammeL’artiste a saisi cet instant de contemplation réciproque de Jésus et de Joseph : moment de communion où chacun dans la lumière de l’amour reçoit de l’autre ; moment de plénitude où mystérieusement Dieu donne et se donne. Instant fugitif où les ténèbres humaines reculent et où la simple réalité est transfigurée. Saurons-nous accueillir dans l’ordinaire du travail et du quotidien, l’extraordinaire de la lumière et de l’amour d’un Dieu qui transfigure nos existences ?